Se souvenir de Violetta / SPECTACLE

C’est une histoire d’amour entre une femme, courtisane, atteinte de phtisie, et un jeune homme. Tous les deux deviennent amants, partent à la campagne pour vivre pleinement leur idylle, éloignés du monde. Mais très vite, le monde les rattrape et les sépare. Armand partira de son côté à la recherche d’une impossible consolation auprès de ses parents, tandis que de son côté, sans qu’il le sache, Marguerite mourra seule, abandonnée de tous.

L’histoire commence une semaine après la mort de Marguerite.
Armand, effondré, veut la revoir une dernière fois.
Il décide alors de la faire déterrer.

Se souvenir de Violetta est créé à La Comédie de Valence en 2011 puis présenté au Théâtre National du Luxembourg. Se souvenir de Violetta a été présenté en 2013 au Théâtre Dijon Bourgogne ainsi qu’au Théâtre de Vanves.

Mise en scène Caroline Guiela
Dramaturgie Mariette Navarro
Ecriture Caroline Guiela et Caroline Masini
Scénographie Alice Duchange
Création costume Benjamin Moreau
Création lumière Jérémie Papin
Création Son Antoine Richard
Avec Caroline Arrouas, Lucas Partensky, Emmanuel Cuchet et Ruth Nüesch

Production La Comédie de Valence, le théâtre National du Luxembourg, les Hommes Approximatifs.
Avec le soutien artistique du Jeune Théâtre National

Je me suis dit qu’on écrivait toujours sur le corps mort du monde et, de même, sur le corps mort de l’amour. Que c’était dans les états d’absence que l’écrit s’engouffrait pour ne remplacer rien de ce qui avait été vécu ou supposé l’avoir été, mais pour en consigner le désert par lui laissé.

Caroline Guiela Nguyen

La volonté de la compagnie de travailler avec des acteurs professionnels et des acteurs amateurs se confirme avec ce spectacle qui assoie l’identité de la compagnie.